Sd.Kfz. 250/3 leichter Funkpanzer-wagen neu

Sd.Kfz. 250/3  leichter Funkpanzer-wagen neu

Le  leichter Funkpanzer-wagen Sd.Kfz. 250/3 (véhicule blindé léger radio) ou Gerät 893, est une « simple conversion d’un semi-chenillé léger Sonderkraftfahrzeug 250. Il est décliné selon un codage matérialisé par des chiffres romains (de I à V). Reprenant le blindé de transport de troupe, le Sd.Kfz. 250/3 est dans un premier temps doté d’une antenne cadre (Bügelantenne ou également appelée  antenne-châlit, « cadre de lit » ou encore « sommier ») . Pesant (235 tonnes, il est servi par un équipage de deux hommes en plus un chef de bord et du pilote, qui a à sa disposition une mitrailleuse MG-34 de 7,92 mm pour assurer sa défense rapprochée. Toutefois, en fonction de la mission assignée, divers équipements radio sont  montés, comme le FuG 7 (20 watts) ou le FuG 8 (30 watts). Le premier est employé pour les communications avec l’aviation et le deuxième à l’échelon divisionnaire. Ce montage correspond à la bande de fréquences des appareils de type FuG 17 installés à bord des avions. Les équipages des semi-chenillés peuvent alors entrer en contact direct avec les pilotes, notammment lors des missions de reconnaissance. Avec le mât de 5 mètres (Steckmast) et une antenne classique (Stabantenne) de 1,4 mètre couplée au FuG7, la radiocommunication peut être établie avec des avions volant à 100mètres d’altitude et à une distance de 40 kilomètres ;  à 1 000 mètres d’altitude, la portée atteint 100 kilomètres ;  et à 10 000 mètres, les messages peuvent être entendus jusqu’à 300 kilomètres. Avec le FuG 8, la portée augmente de 30%. Lorsque le Sd.Kfz. 250/3 est doté d’un FuG 5 (10 watts), il sert aux communications à courte distance au sein des Panzer-Regimenter, et quand il est dévolu au contôle des formations motorisées, un FuG 12 (80 watts) est installé

Par la suite, et pour rendre « anonyme » son rôle, des antennes fouets télescopiques ou étoile (Sternantennen), bien plus discrètes, sont installées en remplacement des modèles cadres. De ce fait, plus rien ne le distingue, extérieurement parlant, d’un Sd.Kfz. 250 de base, et cela réduit donc sa vulnérabilité face à un ennemi pour qui un véhicule de commandement est une cible de choix.

Principales versions du Sd.Kfz. 250/3 

Désignation technique   équipement radio principal

Sd.Kfz. 250/3-I                FuG 7, FuG 18

Sd.Kfz. 250/3 - II             Fug 5, Fu.Spr. f    

Sd.Kfz. 250/3 - III           Fug 8, FuG 4,Fu.Spr. f    

Sd.Kfz. 250/3 - IV           Fug 8 , Fu.Spr. f    

Sd.Kfz. 250/3 - V             Fug 12 , Fu.Spr. f  

 

Caractéristiques générales

Constructeurs :
Hanomag, MNH, Schichau Wumag, Weserhütte, Borgward,Hanomag, MNH, Schichau Wumag, Weserhütte, Borgward, Evans u. Pistor, Deutsche Werke, Büssing-Nag

Temps de service Année 1941 à 1945 sur tous les fronts

Équipage : 4

Longueur : 4,77 m

Largeur : 2,00 m

Hauteur : 2,15 m

Masse au combat : 5,5 tonnes

Blindage et armement

Blindage : 8-15 mm

Armement: en version standard : 2 MG.34 puis 42 à 2010 coups.

Mobilité

Moteur : moteur essence Maybach HL 42

Puissance : 100ch (75 kW)

Suspension : half-track

Puissance massique 18 ch/tonne

Performances: Vitesse sur route 60 km/h, tous terrains : 10 km/h ; autonomie (route) 320 kms, (tous terrains) 200 kms ; obstacle vertical : 0,70 m ; coupure franche : 1m90 ; pente 24 °

Source :  TNT Trucks&Tanks hors-série Sd.Kfz. 250&251 au combat n°15

http://fr.wikipedia.org/wiki/SdKfz_250