Soissons : place de Laon

Soissons : place de Laon

Le 6 juin, la progression allemande reste difficile mais le 18e corps d'armée, durement accroché à Pinon dans le secteur de la 7e DI française, réussit à s'enfoncer vers Soissons:  la 290. ID allemande atteint une ligne Vauxaillon - Vauxrezis - Pommiers à l'ouest de la ville et la 25. ID arrive devant Missy-sur-Aisne à l'est avant de franchir l'Aisne dans la soirée.Le 6 juin au soir, les deux divisions du 17e Corps français (7e et 28e) sont dès lors contraintes de se replier au sud de l'Aisne entrainant le repli de la 87e DIA très éprouvée. À gauche, Noyon tombe aux mains du 5e corps allemand le 7 juin au soir. À droite ; Soissons est capturée par la 290. ID le 8 juin.

La place de Laon est un important carrefour ou se croisent de nombreux véhicules. On aperçoit entre-autre : un Panzer I dans une version assez peu courante : le Instandsetzungstrupp I*, suivi d’un Panzer II .Les deux blindés sont doublés par une colonne de camions (Opel Blitz 1t). La tête de colonne croise un véhicule à la silhouette particulière : un Hanomag SS100 tractant une remorque.

* le Instandsetzungstrupp I est basé sur un châssis de Panzer I dont on a retiré la tourelle et la superstructure supérieure. Cette conversion dépourvue d’armement devient un transport de troupe à ciel ouvert. Il peut aussi servir de véhicule de dépannage. 

 

Sources : Goggle Earth et Coll. Part.