Avesnes sur Helpe

Avesnes sur Helpe

La percée de la 7. PanzerDivision

 

L’ensemble des photographies présentées dans ce reportage traite de l’anéantissement d’une colonne blindés du 25e BCC par des éléments de la 7. PanzerDivision à la sortie ouest route de Landrecie* à Avesnes sur Helpe le 17 mai 1940.  

1 Des chars Hotchkiss H-35 et H-39 du 25e BCC de la 1re DCR ont été détruits par un Panzer IV qui grâce à son canon de 75 mm a causé un véritable massacre. Dans ses mémoires, Rommel indique que c’est sur son ordre personnel que le Lieutenant Hanke avec son Panzer IV qui engagea le combat contre les chars français.

 

2 Autre vue de la rue. Les maisons ont peu souffert des combats car lors de l’engagement pourtant violent, les protagonistes utilisèrent des obus antichars et non des obus explosifs.

 

 

3 Gros plan sur deux chars Hotchkiss détruits. A gauche, le H-35 n° M40446 as de pique dont le blindage arrière a été transpercé par un obus qui a ouvert un orifice au milieu de l’as de pique. A droite, le H-39 n° 40495 as de coeur, avec son canon plus long, a été touché à la tourelle. Entre les deux épaves passe un char tchèque PzKpw 38(t) de la 7. Panzer-Division, reconnaissable à ses larges chiffres rouges bordés de blanc sur la tourelle.

 

 

4 Hotchkiss H-39 as de carreau reconnaissable à son canon SA 38 L/33 de 37 mm. La vitesse initiale de la munition 760 m/s est capable de transpercer 28 mm de blindage vertical à 500 mètres. 

 

5 Vue latérale du même char. Noter que la tourelle a changé d’orientation.

 

 

6 Vue plongeante de la rue 

 

 

7 Autre vue plongeante de la rue. Un véhicule de liaison d’état-major, possible une Mercedes-Benz Typ 170 VK remonte la rue. Cette photographie aurait été prise peu de temps après le passage de Rommel à cet endroit.

 

8 Idem 4

 

9 Hotchkiss H-39 n° M 40455 as de cœur touché au niveau de la tourelle.

 

 

10 Hotchkiss n° M 40.31 as de trèfle. Sur le cliché, on distingue trois épaves de chars.

 

 

 11 Hotchkiss n° M 40432 as de carreau

 

12 Vue plongeante de la rue qui permet de distinguer le chaos engendré par le combat. 

Carcasses de chars, véhicules complètement détruits et cadavres de chevaux parsèment la rue au petit matin.

 

13 Gros plan sur des cadavres de chevaux. A gauche de la photographie, on aperçoit une pièce d’artillerie.

 

 

14 Autre vue de la pièce d’artillerie et des épaves de char. La pièce d’artillerie accompagnée de son avant-train pourrait être un canon de 105 mm court modèle 1935 de Bourges. La particularité de cette pièce d’artillerie est son affût bi-flèche dont les roues, solidaires des flèches, forment un boulier supplémentaire pour la protection de l’équipe de tir.

 

15 Vue de face du Hotchkiss n° M 40467 as de cœur. 

 

16 Les combats ont cessé. Un prisonnier français dépassé par les évènements, passe entre les épaves. Le désarroi et la tristesse se lisent sur son visage.

 

 

17 Un motocycliste allemand remonte la rue. Les combats sont terminés. On aperçoit le H-39 n° M 40431 as de trèfle.

 

 

18 Vue trois quart arrière du H-39 n° M40446 as de coeur. Le char a été détruit par un coup au but dans le compartiment moteur. Des traces d’incendie sont visibles.

 

19 Trois H-39 sont visibles sur cette photographie : deux as de carreau et un as de cœur. 

 

 

20 Photographie trois quart avant du H-39 n°M40416. On aperçoit de nombreux chargeurs circulaires pour la mitrailleuse de bord Châtellerault Mle 31dispersés sur le sol et sur le garde-boue du char. D’un calibre de 7,5 mm, elle avait une dotation de 2 400 projectiles. 

 

 

21 Photographie arrière du H-39 n° M40431 as de trèfle.

 

22 Photographie arrière du H-39 n° M40455.

 

  • Actuelle avenue du 84e RI

 

Sources : Google Earth, Bundesarchiv et Coll. Part.

http://chris59132.canalblog.com/archives/accueil/index.html